La première librairie coopérative de Bruxelles !
Commandez en ligne 24h/24, 7jours/7 !
Livraison à domicile à vélo via une coopérative locale dans toute la Région Bruxelles Capitale !

Martine C.

Le mystère Dyatlov
par (Libraire)
3 novembre 2015

Cold case

Qu'est-il arrivé dans la nuit du 1 er au 2 février 1959 ? Au rythme d' un thriller palpitant, Anna Matveeta, dans « son roman-réalité » décide de mener sa propre enquête.

Les faits : 8 étudiants et 2 guides de l'Ecole Polytechnique de l'Oural, disparaissent lors d'une expédition au mont Ortoten. A l'exception d'une personne qui rebrousse chemin parce qu'elle est malade. Tous les randonneurs sont retrouvés morts dans de mystérieuses conditions.Les corps mutilés sont dispersés sur les collines enneigées du mont Kholat Syakhl, la « montagne des Morts ». Des traces de radioactivité sont retrouvées. Les théses fusent et la légende commence : Un test militaire ? L'armée étouffe l'affaire au plus vite. Des ovnis : des témoins ont vu des sphères oranges dans le ciel ! De phénomènes naturels ! Une tribu « Mansi » venue défendre leur territoire sacré. Les enquêteurs concluent l'affaire par « morts des suites d'une force inconnue et impérieuse » et l'affaire classée « Top Secret ».La zone du drame fut interdite pendant trois ans. C'est par le biais d'Ania qui découvre l'histoire en 1999 quelques cinquante ans après l'événement que le roman se déroule . Son récit d'enquête est entrecoupé de documents originaux. Le soin est donné aux lecteurs d'élucider le mystère.Pourquoi ces randonneurs ont-ils quitter leur camp sans même s'habiller par – 20 ° tout en sachant qu'ils risquaient leur vie ?

Venus d'ailleurs
17,00
par (Libraire)
2 novembre 2015

un roman brûlant d'actualité

en 1999, Mirko et sa soeur Simona fuient le Kosovo en guerre. après un passage en Italie, ils décident de s'installer à Lyon . Deux personnages qui vont appréhender l'intégration différemment. Simona veut à tout prix et vite être comme tout le monde, avec joie et volonté, alors que Mirko, artiste dans l'âme . Il travaille sur des chantiers mais surtout il va graffer sur les murs en lisière de ville.C'est un écorché qui ne pourra pas oublier le passé.
Pas de pathos, un roman sensible et poignant qui donne à réfléchir