La première librairie coopérative de Bruxelles !
Commandez en ligne 24h/24, 7jours/7 !

Click and collect (commande en ligne et livraison gratuite en magasin)
Livraison à domicile à vélo via une coopérative locale dans toute la Région Bruxelles Capitale !

Chaussée d'Alsemberg, 374
1180 Uccle - BRUXELLES
contact@quartierlibre.coopTel.: +32 23 15 45 27

 

La Maison où rêvent les arbres
EAN13
9782203334625
ISBN
978-2-203-33462-5
Éditeur
Casterman
Date de publication
Collection
AUTEURS
Nombre de pages
88
Dimensions
29,5 x 22,2 x 0,8 cm
Poids
435 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

La Maison où rêvent les arbres

De

Casterman

Auteurs

Indisponible

Autre version disponible

Quand le brouillard se lève sur les marais, on croit entendre beaucoup de choses. Souvent, ce n'est que le vent, mais pas toujours... Quand la nuit vous craignez qu'un monstre soit caché sous votre lit, vous n'avez pas tort d'avoir peur; il y en a un...
Après la mort de ses parents, la petite Cybèle vient vivre chez son étrange grand-mère, au bord des marais, dans la maison où rêvent les arbres. Et les rêves des arbres prennent vie, ils deviennent des papillons ou des oiseaux, comme cet adorable macareux joufflu qui vient rassurer Cybèle les nuits de terreur. Mais un jour, finis les rêves de douceur et de beauté. Excédés par l'attitude des hommes, les arbres se mettent à faire des cauchemars. Alors ils reprennent tout ce qui était leur création : la maison, la grand-mère elle-même, qui n'était qu'un rêve d'arbre. Et bientôt ce sera pire, en raison de la mémoire du bois, le papier aussi nous rejettera, les livres s'effaceront, l'encre s'écoulera, laissant des pages vierges..

Ce roman de Comès conjugue la magie troublante de l'auteur, la beauté d'un graphisme qui va du réalisme le plus fouillé à l'abstraction totale, la poésie du monde animal et végétal. Sans oublier, au beau milieu de ce monde inquiétant qui fait de nous des êtres fragiles et perdus, quelques notes d'humour incongru, comme ce mot d'Alphonse Allais : "Je déteste la campagne, en journée on s'emmerde, et la nuit on a peur..."
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...