La première librairie coopérative de Bruxelles !
Commandez en ligne 24h/24, 7jours/7 !

Click and collect (commande en ligne et livraison gratuite en magasin)
Livraison à domicile à vélo via une coopérative locale dans toute la Région Bruxelles Capitale !

Chaussée d'Alsemberg, 374
1180 Uccle - BRUXELLES
contact@quartierlibre.coopTel.: +32 23 15 45 27

 

 

EAN13
9782842201432
ISBN
978-2-84220-143-2
Éditeur
PAARI
Date de publication
Collection
REIMP.HISTOIRE
Nombre de pages
220
Dimensions
24 x 17 x 1,7 cm
Poids
410 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Au Congo : Souvenirs de la Mission Marchand. De Loango à Brazzaville

Précédé de L’invention du Congo Français

Paari

Reimp.Histoire

Offres

L’ouvrage du Colonel Baratier Au Congo : Souvenirs de la mission Marchand que Paari réédite aujourd’hui constitue un témoignage majeur sur la pénétration française au Congo. Si Pierre Savorgnan de Brazza a fondé, à la faveur des traités Makoko, le Congo français, il restait à procéder à l’occupation du territoire afin que la fondation de la colonie française du Congo devienne une réalité. Telle était l’une des tâches assignées à la mission Marchand dont Baratier était membre. Car si cette mission, dont la dénomination officielle était la Mission Congo-Nil (1896-1897), visait à étendre l’influence française dans les régions comprises entre le Congo et le Nil, sa réussite dépendait de la pacification de la région du Bas-Congo en proie à la résistance contre la pénétration coloniale française.
Il fallait mettre un terme à la résistance dans cette région qui rendait difficile le portage des marchandises sur la route Loango-Brazzaville. Ce sont les conditions de l’élimination de la résistance des Sundi et, par conséquent, de l’occupation du territoire du Bas-Congo que relate Baratier dans ses Souvenirs. L’héroïque bataille de Mabiala Ma Nganga, traqué en plein sommeil le 23 octobre 1896, au cours d’un combat asymétrique – seul contre tous –, montre la terreur d’un affrontement qui avait décapité un verrou essentiel de la résistance des Sundi (Kongo) contre la colonisation française. « … Avec la mort de Mabiala Ma Nganga, l’occupation du territoire du Bas-Congo peut s’opérer désormais en toute quiétude, et va même s’accélérer avec la recrudescence des caravanes qui passent à Comba… »
Dans un essai qui précède les Souvenirs de Baratier, Charles Thomas Kounkou donne à comprendre L’invention du Congo français par l’évocation d’une part, de la fondation de la colonie française du Congo à travers l’histoire des trois missions de Pierre Savorgnan de Brazza au Congo. Et d’autre part, de l’occupation du territoire de la colonie du Congo qui s’accompagne chez Baratier de la détermination du peuplement et de la répartition des populations congolaises dans le Bas-Congo à la fin du dix-neuvième siècle.
S'identifier pour envoyer des commentaires.