La première librairie coopérative de Bruxelles !
Commandez en ligne 24h/24, 7jours/7 !

Click and collect (commande en ligne et livraison gratuite en magasin)
Livraison à domicile à vélo via une coopérative locale dans toute la Région Bruxelles Capitale !

Chaussée d'Alsemberg, 374
1180 Uccle - BRUXELLES
contact@quartierlibre.coopTel.: +32 23 15 45 27

 

Ava préfère les fantômes, Livre numérique
EAN13
9782748511901
ISBN
978-2-7485-1190-1
Éditeur
Syros Jeunesse
Date de publication
Collection
GRAND FT SYROS
Séries
Ava
Nombre de pages
250
Dimensions
22,1 x 15 x 2,4 cm
Poids
404 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Ava préfère les fantômes

Livre numérique

De

Illustrations de

Syros Jeunesse

Grand Ft Syros

Offres

Autre version disponible

Autres livres dans la même série

Tous les livres de la série Ava
Un polar à énigmes empreint de surnaturel, où les fantômes s'assoient à la table du petit déjeuner comme si c'était la chose la plus normale du monde... Ava, une héroïne qui nous ressemble (presque !).
Depuis l'âge de trois ans, Ava peut voir les fantômes et leur parler. Mais personne ne la croit, et certainement pas ses parents qui n'aiment pas que les petites filles inventent des histoires pour se faire remarquer. Alors Ava a appris à cacher ce don qui l'embarrasse. Jusqu'au jour où, devenue adolescente, dans un manoir sur l'île de Jersey, elle tombe nez à nez avec le fantôme d'une jeune femme, Billie, que l'on vient d'assassiner. Tout étonnée d'être morte, Billie s'aperçoit qu'Ava est la seule à la voir et la supplie de l'aider.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des lecteurs

27 avril 2012

Un polar surnaturel avec une pointe de "british".

Sur l'ile de Jersey, Ava s'ennuie. Mais un soir, elle rencontre une jeune femme, Billie. Jeune femme qu'elle avait aperçue quelques minutes plus tôt, allongée dehors. Si elle a pu se déplacer si rapidement, ça ne veut dire qu'une chose ...

Lire la suite

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Maïté Bernard
Plus d'informations sur JEROME MEYER-BISCH