La première librairie coopérative de Bruxelles !
Commandez en ligne 24h/24, 7jours/7 !

Click and collect (commande en ligne et livraison gratuite en magasin)
Livraison à domicile à vélo via une coopérative locale dans toute la Région Bruxelles Capitale !

Chaussée d'Alsemberg, 374
1180 Uccle - BRUXELLES
contact@quartierlibre.coopTel.: +32 23 15 45 27

 

EAN13
9782390101611
ISBN
978-2-39010-161-1
Éditeur
EDPLG
Date de publication
Nombre de pages
220
Dimensions
26 x 20 cm
Poids
601 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Les Ateliers De La Meuse

Itinéraires d’une entreprise liégeoise (1835-1918)

Edplg

Offres

Au xixe siècle, l'industrie liégeoise brille de mille feux. De grands chefs d'entreprise la dirigent. Parmi ceux-ci, en 1837, Charles Marcellis, déjà propriétaire des usines de Ferrot (Ferrière) et Raborive (Aywaille), achète sur le conseil de John Cockerill, la fonderie Gomrée à la Boverie (Liège). Ainsi sont nés les Etablissements Marcellis. Au fil des années, il étend ses usines et développe un atelier de construction de grosse mécanique. La couverture de la cour de la Bourse d’Anvers (en couverture) compte parmi ses plus belles réalisations. À sa mort, en 1864, ses deux fils lui succèdent. Pour assurer la pérennité financière de leur entreprise, ils la transforment en société anonyme. Ainsi sont nés, en 1872, les Ateliers de Construction de La Meuse. Installés sur un nouveau terrain à Sclessin, leurs directeurs-gérants, Jules Goffint, Armand Stévart et surtout François Timmermans, feront de ceux-ci un vaste ensemble industriel où œuvrent, à la veille de la Grande Guerre, plus d’un millier de travailleurs. Si les mines et la métallurgie resteront les secteurs clés de leur production de machines, les locomotives en seront un autre secteur phare.
En retraçant les 80 ans de l’histoire des Etablissements Marcellis, puis des Ateliers de La Meuse, nous avons voulu faire revivre un pan oublié de notre histoire industrielle.
S'identifier pour envoyer des commentaires.