La première librairie coopérative de Bruxelles !
Commandez en ligne 24h/24, 7jours/7 !

Click and collect (commande en ligne et livraison gratuite en magasin)
Livraison à domicile à vélo via une coopérative locale dans toute la Région Bruxelles Capitale !

Chaussée d'Alsemberg, 374
1180 Uccle - BRUXELLES
contact@quartierlibre.coopTel.: +32 23 15 45 27

 

EAN13
9782390101062
ISBN
978-2-39010-106-2
Éditeur
EDPLG
Date de publication
Nombre de pages
216
Dimensions
29 x 22,5 cm
Poids
501 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Pourquoi bâtir encore?

Atelier d'architecture Eric Furnémont

Edplg

Offres

Se demander pourquoi bâtir encore ?, c’est interroger la nécessité d’ajouter à la masse des constructions existantes, signes de l’emprise de l’être humain sur la Terre, des architectures nouvelles. Quand on est comme Eric Furnémont engagé dans une démarche écologique au sens large, remettant donc nécessairement en cause les sociétés occidentales et leurs fondements, c’est aussi compter les possibilités qui restent de construire une architecture qui fasse sens, face à la concurrence du modèle industriel de l’habiter et à des attitudes politiques opportunistes.
Mais pourquoi bâtir encore, c’est aussi et surtout une affirmation, la mise au jour de directions pour une action concrète et responsable dans le monde : mettre en oeuvre une écologie matérielle – architecture bioclimatique, sans polluants, avec des matériaux locaux et biosourcés –, mais aussi une écologie spirituelle pour les communautés à venir, qui affronteront des catastrophes
environnementales et sociales dont on peine à prendre la mesure.
Pour Eric Furnémont, il faut bâtir encore, et autrement, pour forger d’autres relations avec ce qui nous entoure, développer de nouveaux imaginaires, réinventer des structures économiques, sociales et politiques, construire des maisons et des habitats groupés, des écoles à pédagogie alternative, des fermes ou des ateliers d’artistes… une architecture vivante et reliée.
Bâtir encore « parce que l’espace d’ici est le seul, et que l’espace nous manque. Respirer de l’Autre nous manque ».
S'identifier pour envoyer des commentaires.