La première librairie coopérative de Bruxelles !
Commandez en ligne 24h/24, 7jours/7 !
Livraison à domicile à vélo via une coopérative locale dans toute la Région Bruxelles Capitale !

Suppôts et Suppliciations
Éditeur
Gallimard
Date de publication
Collection
Poésie/Gallimard
Langue
français
Langue d'origine
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Suppôts et Suppliciations

Gallimard

Poésie/Gallimard

Offres

  • Aide EAN13 : 9782072749469
    • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Copier/Coller

      Impossible

      Lecture audio

      Impossible

    11.99

Autre version disponible

Dernier recueil de textes composé par Antonin Artaud peu avant sa mort,
Suppôts et Suppliciations rassemble des éléments apparemment disparates : des
poèmes, des récits de rêves, un essai sur Lautréamont, un commentaire de
dessin et des lettres. Comme le souligne Évelyne Grossman, 'il faut
immédiatement renoncer à chercher dans ce recueil une "unité" quelconque de
lieu, de temps ou d'action, sur le modèle de la dramaturgie classique. Car
Suppôts et Suppliciations est bien un drame, dans tous les sens du terme, la
dramaturgie d'un cri de douleur et de révolte qu'Artaud met une dernière fois
en scène dans ces pages éblouissantes. Le livre est composé de trois parties
(entendons, trois actes au sens théâtral du terme) : Fragmentations, Lettres,
Interjections. Au centre du volume, les lettres envoyées à quantité
d'interlocuteurs constituent ce qu'Artaud appelle "le pont d'une
correspondance vraie". Elles dessinent la scène centrale sur laquelle se
dresse "l'homme acteur", lui Antonin Artaud, qu'on veut empêcher d'être Dieu,
d'incarner le corps infini de la création, lui qui inlassablement hurle son
refus de la mort, sa haine d'une anatomie où il étouffe, son exécration d'une
société qui chaque jour le dévore. Le 13 mars 1946, il écrit à Henri Thomas :
"Cet appel est celui d'un poète qui vent aimer les cœurs qui ont bien voulu
lui faire l'honneur de l'écouter et de l'entendre, et qui veut par toutes les
projections de son souffle leur donner lieu de respirer dans ce monde
d'asphyxiés."'
S'identifier pour envoyer des commentaires.