La première librairie coopérative de Bruxelles !
Commandez en ligne 24h/24, 7jours/7 !

Click and collect (commande en ligne et livraison gratuite en magasin)
Livraison à domicile à vélo via une coopérative locale dans toute la Région Bruxelles Capitale !

Chaussée d'Alsemberg, 374
1180 Uccle - BRUXELLES
contact@quartierlibre.coopTel.: +32 23 15 45 27

 

 

Des paysans écologistes, Politique agricole, environnement et société depuis les années 1960
EAN13
9791026711841
Éditeur
Champ Vallon
Date de publication
Collection
L'environnement a une histoire
Langue
français
Langue d'origine
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Des paysans écologistes

Politique agricole, environnement et société depuis les années 1960

Champ Vallon

L'environnement a une histoire

Livre numérique

  • Aide EAN13 : 9791026711841
    • Fichier EPUB, avec Marquage en filigrane
    15.99

  • Aide EAN13 : 9791026711858
    • Fichier PDF, avec Marquage en filigrane
    15.99

Autre version disponible

Cet ouvrage est centré sur les paysans qui, depuis les années 1960, ont tracé
des voies alternatives à la modernisation telle qu’elle a été portée par les
tenants de la « révolution silencieuse ». En effet, depuis cette date, le
nombre des producteurs qui ont expérimenté d’autres façons de produire s’est
accru d’abord lentement puis de manière plus rapide. Pionniers du bio, de la
biodynamie, partisans de l’agriculture paysanne ou durable, défenseurs de
l’agroécologie constituent de nos jours une part importante des agriculteurs.
Ces paysans écologistes expérimentent et tracent des voies différentes mais
ont en commun un certain nombre de refus, de pratiques et de valeurs. Ils
refusent le recours massif aux pesticides et aux engrais chimiques et tentent
de supprimer ou de diminuer leur utilisation. Ils s’opposent souvent à la
spécialisation des exploitations et recherchent les complémentarités. Ils
veulent aussi être autonomes vis-à-vis des firmes, préserver l’environnement
et la biodiversité, adapter les productions aux conditions locales, entretenir
les paysages et assurer une alimentation de qualité… Comment et pourquoi une
frange du monde paysan s’est interrogée sur les pratiques agricoles et le
modèle « moderniste » ? Quel rôle ont joué les attentes des consommateurs
envers leur alimentation ? Comment ont évolué les discours et les décisions
des pouvoirs publics sur la dimension environnementale des politiques
agricoles ? Le propos chronologique, permet de percevoir la lente émergence
des expériences plus vertueuses sur le plan environnemental. Et ce, malgré les
dénigrements et les orientations productivistes des pouvoirs publics. Dans les
années 1960-1970, Seule une infime minorité fait autrement passant souvent
pour des huluberlus. Les années 1980-1990, voient un nombre significatif de
paysans, alternatifs, syndicalistes, dénoncer le productivisme et
expérimenter. Depuis le début du XXIe siècle, ceux qui infléchissent leurs
pratiques sont plus nombreux. Cependant, les pouvoirs publics aident peu
finalement les exploitations plus respectueuses de l’environnement. Ces
paysans écologistes sont, depuis peu, confrontés à de nouveaux débats : bien-
être animal, présence du loup, alimentation carnée, réserve de « vie sauvage »
auxquels ils tentent de répondre. Jean-Philippe Martin, agrégé et docteur en
histoire, enseigne au lycée Jean-Monnet à Montpellier. Il est l’auteur de
plusieurs articles sur les courants qui ont donné naissance à la Confédération
paysanne, notamment dans Éric Agrikoliansky, Olivier Fillieule, Nonna Mayer
(dir.), L’altermondialisme en France. La longue histoire d’une nouvelle cause
(Flammarion, 2005). Il a notamment publié : Histoire de la nouvelle gauche
paysanne. Des contestations des années 1960 à la Confédération paysanne, La
Découverte, 2005.
S'identifier pour envoyer des commentaires.