La première librairie coopérative de Bruxelles !
Commandez en ligne 24h/24, 7jours/7 !

Click and collect (commande en ligne et livraison gratuite en magasin)
Livraison à domicile à vélo via une coopérative locale dans toute la Région Bruxelles Capitale !

Chaussée d'Alsemberg, 374
1180 Uccle - BRUXELLES
contact@quartierlibre.coopTel.: +32 23 15 45 27

 

 

Les mondes de 1848, Au-delà du Printemps des peuples
EAN13
9791026710660
Éditeur
Champ Vallon
Date de publication
Collection
Epoques
Langue
français
Langue d'origine
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Les mondes de 1848

Au-delà du Printemps des peuples

Champ Vallon

Epoques

Livre numérique

  • Aide EAN13 : 9791026710660
    • Fichier EPUB, avec Marquage en filigrane
    18.99

  • Aide EAN13 : 9791026710677
    • Fichier PDF, avec Marquage en filigrane
    18.99

Autre version disponible

Un grand récit domine les révolutions de 1848, résumé dans un célèbre nom
d’époque : le « printemps des peuples » européen. De fait, la courte séquence
ouverte par 1848 dessine probablement la plus européenne des révolutions ; des
soulèvements agitent en quelques mois une bonne partie de l’Europe
occidentale, centrale et méditerranéenne. Cet ouvrage propose de déplacer le
regard, en prenant au sérieux leur dimension globale, atlantique, impériale et
coloniale des révolutions de 1848. En croisant les approches et les échelles
d’analyse, il vise à exhumer la pluralité des « mondes de 1848 » et des
expériences vécues au cœur ou à l’écart de ces révolutions. La première partie
cherche à décentrer le point de vue sur 1848, en l’inscrivant dans des
dynamiques extra-européennes, globales ou locales. Saisir 1848 depuis la
Californie, l’Algérie, le Mexique ou Ceylan modifie les manières de comprendre
ce moment révolutionnaire, en abandonnant toute approche diffusionniste depuis
un « centre » européen. La deuxième montre les multiples circulations qui,
autour de 1848, excèdent l’échelle européenne : circulations d’exilés,
expériences utopistes entre les deux rives de l’Atlantique, circulations
féministes d’un continent à l’autre, etc. La troisième se concentre sur une
dimension fondamentale de 1848 dans l’espace atlantique : la deuxième
abolition de l’esclavage dans les colonies françaises, et ses échos multiples
aux Amériques, en Afrique et en Asie. La quatrième envisage les réverbérations
de 1848 aux marges et hors de l’Europe, de la Russie à l’Empire ottoman, du
Brésil à Cuba. Ce livre souligne, s’il en était besoin, les fortes résonances
entre ces révolutions de 1848 et notre présent : en échappant à un récit
strictement européen de 1848, c’est une histoire à portée plus universelle que
dessinent les historien.ne.s, qui laisse sa part à une multiplicité d’acteurs
effacés ou oubliés. Emmanuel Fureix est professeur d’histoire contemporaine à
l’Université Paris-Est Créteil. Ses recherches portent sur l’histoire sociale,
culturelle et politique de la France au XIXe siècle. Il a notamment publié
L’œil blessé. Politiques de l’iconoclasme après la Révolution française
(Champvallon, 2019) ; La modernité désenchantée. Relire l’histoire du XIXe
siècle français (avec F. Jarrige, La Découverte, 2015) ; Le siècle des
possibles, 1814-1914 (PUF, 2014) ; La France des larmes. Deuils politiques à
l’âge romantique (Champ Vallon, 2009, Prix Chateaubriand). Historien, Clément
Thibaud est élu en 2017 à une direction d’études intitulée « Politique et
sociétés de l’Amérique latine. Un tiers moment républicain entre empires et
nations (1750-1900) », après avoir été professeur d’histoire contemporaine à
l’Université de Nantes et directeur-adjoint du Centre de Recherche en Histoire
Atlantique et Internationale. Chercheur à l’Institut français d’études
andines, en poste à Bogota (1995-6 et 2001-4). Il a codirigé, avec A. de
Almeida Mendes, le projet international « Statuts, race, couleurs dans le
monde atlantique », financé par la Région des Pays de la Loire. Membre de
Mondes Américains-UMR 8168, il est élu directeur de l’unité en 2018. Il est
également co-responsable de l’axe 1 du laboratoire. l est actuellement
président de l’Association des Historiens Contemporanéistes de l’Enseignement
Supérieur et de la Recherche (AHCESR). Agrégé d'histoire (1999), docteur de
l'université Paris I Panthéon-Sorbonne (2006)1, Quentin Deluermoz a enseigné
dans divers établissements universitaires (Paris I, EHESS, ENS2, Sciences Po
Paris3). Il a également été Visiting Scholar à St John’s College (Cambridge)4,
et invité dans plusieurs universités (Open University5, Universités de Tirana,
de Rio, Institut Mora à Mexico, Université de Mumbai …). Maître de conférences
à l'université de Paris 13 entre 2009 et 2020, membre junior de l’Institut
universitaire de France entre 2013 et 2018, il est professeur d’histoire
contemporaine à l’Université de Paris depuis 20206.
S'identifier pour envoyer des commentaires.