La première librairie coopérative de Bruxelles !
Commandez en ligne 24h/24, 7jours/7 !

Click and collect (commande en ligne et livraison gratuite en magasin)
Livraison à domicile à vélo via une coopérative locale dans toute la Région Bruxelles Capitale !

Chaussée d'Alsemberg, 374
1180 Uccle - BRUXELLES
contact@quartierlibre.coopTel.: +32 23 15 45 27

 

 

Résistances africaines, Du Mahdi à Ménélik II (1880-1900)
1 autre image
EAN13
9782347002824
Éditeur
Michalon
Date de publication
Collection
Histoire
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Résistances africaines

Du Mahdi à Ménélik II (1880-1900)

Michalon

Histoire

Livre numérique

  • Aide EAN13 : 9782347002824
    • Fichier PDF, avec Marquage en filigrane
    15.99

  • Aide EAN13 : 9782347002824
    • Fichier PDF, avec DRM Adobe
      Partage

      6 appareils

    15.99

Autre version disponible

En 1880, l’Europe, convaincue de sa supériorité technique et de sa mission
civilisatrice, envoie ses soldats prendre possession des territoires africains
que se partagent ses diplomates. Révoltes, rébellions, migrations, grèves,
boycotts, pétitions, renvois de délégations… Longtemps minimisées, sous-
évaluées ou dissimulées, on compte pourtant pas moins de 2 000 manifestations
de résistance armée au cours de la seconde moitié du xixe siècle.
Loin d’avoir accepté leur sort, des figures comme Muhammad Ahmad le Mahdi, le
messie islamique, Ahmadou Bamba, le mystique soufi, Samory Touré, le «
Napoléon des savanes » ou Rabah, le seigneur de guerre esclavagiste, se sont
élevées contre cet impérialisme européen.
Un pays en particulier incarne le cri de révolte des peuples africains :
l’Éthiopie. En 1896, à la bataille d’Adoua, Ménélik II met un brusque coup
d’arrêt aux prétentions italiennes. Le tournant du xxe siècle voit pour la
première fois un pays africain assurer son indépendance et imposer sa
souveraineté. Une victoire qui entre dans l’Histoire : Adoua devient un
véritable mythe et un symbole international, essentiel à la naissance du
panafricanisme.
La course à la colonisation n’était pas jouée d’avance : c’est ce que montre
le récit vif et captivant de ces combattants africains.
S'identifier pour envoyer des commentaires.