La première librairie coopérative de Bruxelles !
Commandez en ligne 24h/24, 7jours/7 !

Click and collect (commande en ligne et livraison gratuite en magasin)
Livraison à domicile à vélo via une coopérative locale dans toute la Région Bruxelles Capitale !

Chaussée d'Alsemberg, 374
1180 Uccle - BRUXELLES
contact@quartierlibre.coopTel.: +32 23 15 45 27

 

Vies parallèles, De Gaulle - Mitterrand
EAN13
9782221249109
Éditeur
Robert Laffont
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Vies parallèles

De Gaulle - Mitterrand

Robert Laffont

Livre numérique

  • Aide EAN13 : 9782221249109
    • Fichier EPUB, avec Marquage en filigrane
    15.99

Autre version disponible

L'opposition entre de Gaulle et Mitterrand met dos à dos un homme qui lutte
contre l'effondrement d'une civilisation et un individu qui se moque que
celle-ci disparaisse pourvu qu'il puisse vivre dans ses ruines à la façon d'un
satrape. Le premier donne sa vie pour sauver la France ; le second donne la
France pour sauver sa vie. L'un veut une France forte, grande et puissante, à
même d'inspirer une Europe des patries ; l'autre la veut faible, petite et
impuissante, digérée par l'Europe du capitalisme. L'un ressuscite Caton ;
l'autre réincarne Néron. De Gaulle se sait et se veut au service de la France
; Mitterrand veut une France à son service. L'un sait avoir un destin ;
l'autre se veut une carrière. De Gaulle n'ignore pas qu'il est plus petit que
la France ; Mitterrand se croit plus grand que tout. Le Général sait que le
corps du roi prime et assujettit le corps privé ; l'homme de Jarnac croit que
son corps privé est un corps royal. L'un écoute le peuple et lui obéit quand
il lui demande de partir ; l'autre reste quand le même peuple lui signifie
deux fois son congé. L'homme de Colombey était une ligne droite ; celui de
Jarnac un nœud de vipères. L'un a laissé une trace dans l'Histoire ; l'autre
pèse désormais autant qu'un obscur président du Conseil de la IVeRépublique.
L'un a fait la France ; l'autre a largement contribué à la défaire...
Ce portrait croisé se lit comme une contre-histoire du XXe siècle qui nous
explique où nous en sommes en même temps qu'elle propose une politique
alternative qui laisse sa juste place au peuple : la première.
M.O.
S'identifier pour envoyer des commentaires.