La première librairie coopérative de Bruxelles !
Commandez en ligne 24h/24, 7jours/7 !

Click and collect (commande en ligne et livraison gratuite en magasin)
Livraison à domicile à vélo via une coopérative locale dans toute la Région Bruxelles Capitale !

Chaussée d'Alsemberg, 374
1180 Uccle - BRUXELLES
contact@quartierlibre.coopTel.: +32 23 15 45 27

 

Le venin, Déluge de feu

Laurent Astier

Rue de Sèvres

  • par (Libraire)
    31 janvier 2019

    A l'image d'Emily, sa mystérieuse héroïne, Laurent ASTIER trace sa propre voie au sein d'un genre très codifié. Faux semblants, flashbacks et intrigue tortueuse, tout est là pour nous tenir en haleine et nous surprendre. Laurent B.


  • par (Libraire)
    30 janvier 2019

    Avis de recherche

    Colorado, juillet 1900. Méfiez-vous des apparences car si Emily vous apparaît frêle et fragile, elle n'en cache pas moins un lourd passé. Alternant rétrospective et poursuite à travers les plaines arides et désolées, ce western explosif brillamment raconté et sublimé par des planches finement dessinées nous donnent un aperçu efficace de l'ambiance de l'époque.


  • par
    20 janvier 2019

    Louisiane, 1885, la jeune Emily assiste parfois aux ébats de sa mère, prostituée. Sa mère qui la néglige et ne montre pas beaucoup son amour. Au contraire, elle la houspille sans cesse, surtout que la jeune Emily est curieuse.

    1900, Colorado, Emily a grandi et débarque dans une petite ville pour épouser Ben Cartridge qui, malheureusement, est mort deux semaines auparavant, les voyages sont longs dans le Far West. Emily n'a d'autres ressources que se diriger vers le saloon local qui lui propose un travail d'hôtesse.

    Tome 1 des aventures d'Emily qui en appelle d'autres donc, et c'est fort bien, car j'ai hâte de la retrouver. D'abord, cette BD-Western au dessin, à la typographie et aux thèmes classiques, laisse un bon goût de BD d'enfance et y ajoute des touches de modernité, notamment par la féminité d'Emily et son combat pour l'égalité de tous les hommes - même les Indiens, ce qui, à l'époque n'est pas courant - et des femmes. Ensuite, elle est sympa cette Emily et l'on sent bien qu'elle a eu une vie difficile qui est en lien avec son désir de vengeance et sa colère actuels. Donc, la suite nous en apprendra j'imagine beaucoup sur cette héroïne qui promet, reine du travestissement, de la gâchette et de la répartie.

    Belles couleurs, beaux dessins, scénario finement et habilement alambiqué pour bien nous tenir en haleine, Laurent Astier montre ici toute l'étendue de son talent. De l'excellent travail, comme toujours chez Rue de Sèvres. Si la couverture, que, personnellement, je trouve très réussie, vous plaît, sachez qu'elle est assez représentative de ce que vous trouverez dans le livre.